EeRteT 2.0

EeRteT2.0.jpg

EeRteT est une exploration d’improvisation collective en téléprésence qui explore les conditions techniques, relationnelles, sensibles et collaborative d’une performance en réseau de danse et de musiques improvisées avec projection vidéo.

Cette exploration a déjà eut trois itérations: en Novembre 2017: en Belgique, lors de la session de travail Transmarcation, puis en Autriche lors de la résidence Wiring a constellation puis en avril 2018 pour le mini-festival en ligne organisé par le TogetheringLab. Mi Mai, EeRteT sera présenté au festival des Musiques Actuelles à Victoriaville pour la thématique Transdisciplinarité.

9 artistes ont contribué à rassembler des vidéos et des vidéo danse témoignant de différents “tertres” (lieux où la mort et la vie communiquent). Il s’agissait de vidéo en plan fixe d’une durée de 3 à 10 min, qui rassemblées, allaient constituer une suite de films projetés sur un écran suspendu, devenant l’environnement de la performance. Le format demandé pour ces vidéos s’inspire du land art, de la dance in situ et de la pratique de sitting spot : un paysage devient monde lorsqu’on l’observe attentivement. Ces artistes et d’autres artistes invitées se sont ensuite rencontrées en ligne pour une performance collective appelée Earthien Encounter / Rencontres Terrestres / Encuentros Terrestres. Lors de cette performance, une danseuse improvise avec les vidéos ainsi que des chanteurs et des musiciens basés au Mexique, au Canada, aux États-Unis, au Royaume-Uni puis en Roumanie, en Belgique et en Slovénie.

Ensemble, nous avons formé un EerTeT, un quartet avec la terre, ses minéraux, ses végétaux et ses habitants. Au cours de ces explorations, nous avons danser, chanter et jouer de la musique ensemble et à distance. L’expérience relationnelle était sensible et palpitante.

Cette configuration pourrait être utilisée pour d’autres explorations: je souhaite ouvrir son senti à l’exploration collective en approfondissant le design de ce dispositif relationnel et en proposant d’autres iterations. En particulier, j’aimerais affiner le design de l’installation de téléprésence, ajouter un écran et des webcam pour que les participantes soient mieux inclues dans la danse, effectuer des recherches techniques pour la fiabilité de la plateforme de rencontre virtuelle, (sachant que je privilégie des outils libres). Je souhaite aussi améliorer les conditions de contributions en valorisant leur travail des artistes qui s’associent au projet.


 

Trois itérations de EeRteT ont eut lieu avec des participantes issues d’une 10 aines de pays et connectées via la plateforme Appear.in. Pour la version 2.0, j’ai besoin de soutien techniques et artistiques à 4 niveaux:

– choix de la plateforme de connection vidéo: Il y a eut des failles avec Appear.in à chaque performance: je veux explorer d’autres solutions libres.

– set-up de l’installation de téléprésence :

Jusque là, j’ai travaillé avec un seul écran, un projecteur, une tablette et un ordinateur. J’aimerais développer un dispositif qui inclue deux écrans se faisant face, et des webcam installées dans les écrans même

esthétique relationnelle: je veux soigner la conception relationnelle du projet, depuis l’appel à participation, l’inclusion et la reconnaissance des artistes impliquées, jusqu’à son vécu en téléprésence et sa diffusion.

portabilité : si le projet peut se déployer dans toute son envergure dans un centre d’artiste ou un festival, je veux pouvoir en faire des versions réduites, qui facilite la téléprésence avec des collaboratrices situées dans des lieux à faible connectivité (Congo, Haiti, Tanzanie notamment).

Publicités